Le conservatoire de musique

La musique pour les enfants ? Elle est source d’épanouissement, voyons ! Et puis dans nos familles respectives, il y avait des talents de musiciens… De là à envisager LE CONSERVATOIRE où ni Alex, ni moi-même n’avions mis les pieds, il y avait un gouffre que nous avons heureusement franchi grâce à un enseignant de CP, qui fit un passage éclair d’un an au sein de l’école de nos enfants… Coïncidence, donc !  concervat1 conservat2 conservat3 conservat4 conservat5 conservat6

Dominos, minots…

Les dominos-cascade, c’est très amusant, bien plus amusant que les dominos de grand-mères, mais ça tape franchement sur les nerfs (comme bien d’autres choses, hélas, qu’il faudrait considérer en sage du haut de sa montagne de spiritualité). Dimanche dernier, les minots ont consacré leur matinée à édifier un parcours de plus de 1000 pièces à travers notre vaste appartement de 54 mètres carrés. L’apothéose, soit le déclenchement, aurait dû se produire à un moment choisi…dominosminots

L’enfariné de la halle

La goule enfarinée, je suis allée voir ma mère jouer, entre autres, un extrait des Joyeuses Commères de Windsor de Shakespeare. Elle y tient le rôle de Madame Ford, une bourgeoise qui, avec son amie Madame Page, a décidé d’apprendre à ce gros balourd de Falstaff à « distinguer les tourterelles des poules ».

BD du moment, les p’tites têtes chez l’Orthodontiste…

Quand nous étions gosses dans les années 70, il y avait la loterie de la dentition :
qui, ses dents de lapin, qui ses dents du bonheur, ou encore ses dents qui « courent après le beefsteak »… Aujourd’hui ça ne rigole plus : c’est l’école en personne qui vous somme d’emmener le gamin chez l’orthodontiste. Nous avons joué le jeu. La présente chronique relate la première visite, la plus caricaturale, que j’ai en outre caricaturée (tant qu’à faire). Il y en eut une deuxième, plus subtile. Mais le mal était fait…

Tom chez l'orthodontiste par Agnès Lanchon