L’hypo(glycémie) de Friandise

 

entetediabeteFriandise s’est injecté trop d’insuline, ou elle a trop mangé, ou trop tard… Ou encore elle a consenti un effort trop important pour sa dose d’insuline… BREF! Une hypoglycémie lui tombe dessus avec, au choix : fatigue, nausée, palpitations, tremblements, pâleur, troubles de la vision, de la parole, de l’humeur… Heureusement, Susucre intervient, et lui donne du sucre (en l’occurrence une part de lui-même). Relevons que Friandise « débranche » momentanément son cerveau, pour mieux faire face à ce malaise, en économisant le peu de sucre qui lui reste. De là vient qu’elle a oublié la survenue de l’hypo après son resucrage, ainsi que la sollicitude de Susucre, cette ingrate! Pour autant, lorsque Susucre lui offre de se resucrer, elle est en position assise, capable de croquer et d’avaler convenablement. Dans le cas contraire, Susucre aurait fait une injection (ou piqûre) de glucagon, de façon à contourner le risque de « fausse route »(quand l’aliment passe dans les voies respiratoires). Ouf…hypofriandise1hypofriandise2hypofriandise3

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s