Souriez à Montsouris samedi 30 juin

Tiré de « Paroles », voici un poème de Jacques Prévert très engageant sur le parc Montsouris :

Le jardin

Des milliers et des milliers d’années 
Ne sauraient suffire 
Pour dire 
La petite seconde d’éternité 
Où tu m’as embrassé 
Où je t’ai embrassée 
Un matin dans la lumière de l’hiver 
Au parc Montsouris à Paris 
A Paris 
Sur la terre 
La terre qui est un astre. 

À défaut d’embrasser l’être aimé(e), venez découvrir samedi 30 juin entre autres animations tout au long de la journée, les livres d’une trentaine d’auteurs de 16h à 18h30. J’en serai,  avec « Brèves de Nuages » et « Maudite Charade », mes deux bd truffées d’anges que vous pourrez embrasser, du regard et avec gourmandise !

MontsourisLivresEnSeineBlog

Publicités

SoBd les 8, 9 et 10 décembre

Revoilà de laSoBdBlog bande dessinée ! Venez me rencontrer au SoBd dans le Marais très prochainement : j’y présenterai Brèves de Nuages, le recueil de dessins érotiques Fantasmagories, et Maudite Charade album frais imprimé de la série « Angèle ».

lesangesdagnes.wordpress.com

 

 

Du gâteau

Ben oui, quand on est un ange et qu’on doit précipiter un mortel vers sa fin, quel allié plus sûr que la voiture ? Je vais en toucher deux mots à François Fillon, notre nouveau futur-président-avant-que-les-sondages-se-plantent, grand amateur de « sport » mécanique…

maudChar5.jpglesangesdagnes.wordpress.com

Les trois petits cochons

Voilà ce que c’est de s’appeler Lanchon : j’ai le droit à une page du dernier Fécocorico ( pour « Brèves de Nuages » ) à la suite de Pichon et Blachon. Pour des petits cochons dessinateurs, imaginons une maison en papier tant qu’à faire…

Quelques détails sur lesangesdagnes.wordpress.com

Sinon merci d’aller voter pour ma bd sur « Locat’me » , histoire que je décroche un contrat pour douze planches.

Dimanche c’est l’accrochage de l’expo sur le beaujolais nouveau, 21 rue Dauphine à Paris : du lundi 14 au samedi 26 novembre, vernissage jeudi 17 novembre de 18h à 22h.

Et bon week-end prolongé sous le signe du fun entre les trucidés de la Grande Guerre et du Bataclan, avec en prime une petite pensée attendrie pour Donald Trump et Marine Le Pen : non mais c’est pour ça, le beaujolais nouveau jeudi…