Exposition Morchoisne

flyerAGcreditMutuelBlog

MorchoisneBlogLa séance de portraits à l’issue de l’AG du Crédit Mutuel du 4 avril était un hors-d’œuvre à l’exposition du grand caricaturiste Jean-Claude Morchoisne qui a lieu en ce moment dans les murs de l’agence du 7e arrondissement de Paris, avec Les Humoristes, jusqu’au 30 juin.

Publicités

La paix niche au Crédit Mutuel

 

CreditMutuelBlogBDL’ambiance était détendue à l’Assemblée Générale du Crédit Mutuel du 7e, à bord d’une péniche près de la tour Eiffel. Détendue mais productive, en témoigne la nourriture intacte dans les assiettes. Évelyne Ciriegi fut mon modèle en toute fin de séance. La présidente du Crosif (Comité Régional Olympique et Sportif d’Ile-de-France) est notoirement dessinée sur le bord de la feuille, non que je fusse totalement bourrée (le verre est vide, lui) mais parce qu’elle souhaitait de la compagnie sur le dessin…

Merci à l’association Les Humoristes impliquée dans la soirée.

Stromae sur Numerosoft

StromaeStromae, la classe… J’ai choisi de lui passer, très approximativement, les frusques arborées dans le clip de « Papaoutai », tiré de l’album « Racine carrée » de 2013 .

Retrouvez Stromae en personne et en nombres : articles-des-newsletters-numerosoft

numerosoft.fr

( 4 X ) vingt ans

Un excellent anniversaire à Lind en Bourgogne, qui s’apprête à fêter ses vingt ans quatre fois : quelle santé ! Même à vingt ans, même en Bourgogne, il faut pouvoir les enchaîner toutes ces cuites… On l’embrasse.

Lind2final

Au fait, la chanson « On n’a pas tous les jours vingt ans » figure dans la discographie de Berthe Sylva pour l’année 1935 selon wikipedia ( soit bien avant la naissance de Lind !). En voici une interprétation récente par Patrick Bruel.

Les « perculinaires » de Jean-Claude Roche

Les « perculinaires » sont de drôles d’ustensiles de cuisine convertis en percussions par Jean-Claude, insatiable voyageur chasseur-cueilleur de saveurs et de sons. À titre d’exemple voici « la sonate cuivrée » en forme de fleur, dont les casseroles sont autant de pétales sonores. Je suis allée rendre visite au bonhomme pour discuter d’un catalogue de ses inventions, il était à croquer !

Plus de détails sur le site « Arts et Bien-être » de Malakoff dans les Hauts-de-Seine, où Jean-Claude a ses habitudes.

Louis Armstrong sur Numerosoft

ArmstrongLouis Armstrong chante « What à wonderful world » en 1967: allez-y écouter on ne s’en lasse pas, 11 septembre 2001 ou pas… Chanter pour un trompettiste, c’est l’occasion de souffler un peu si j’ose dire, de reposer les muscles des lèvres si durement sollicitées.

Pour les nombres, c’est par là que ça se passe: numerologie/articles-des-newsletters

numerosoft.fr