Fantasmagories sur un fil rouge

« Le fil rouge » est une galerie de mon quartier, la bucolique Butte-aux-Cailles. Gérée par la Compagnie Les Petits Chantiers, elle est une véritable « tisseuse de liens » entre habitants et artistes venus du théâtre, de la musique, des arts plastiques…

C’est là que nous vous invitons à venir frétiller devant mes dessins, tous publics, en lien avec la BD « Sage-Homme », et pour une suite, à paraître, au recueil de poésies « Fantasmagories à 4 mains » coécrit avec Philippe Bouget.

Fantasmagories sur un fil rouge à la galerie théâtrale Le Fil Rouge, 4 rue Wurtz, Paris 13e (Métro Corvisart), du vendredi 5 au jeudi 11 février 21, à partir de 15h.

BD Sage-Homme

Cet album, 80 pages, reliure cartonnée, est disponible sur agneslanchon.com (descendre en bas de page) pour 27 € port inclus. Il a bénéficié du soutien de l’association Les Humoristes.

très belle fabrication par Sepec numérique en France.

« La grossesse, vous vous l’imaginez en version numérique, ou bien naturelle ?

Angèle et Phil sont de futurs parents désireux d’accueillir leur bébé dans les meilleures conditions. Mais les voilà bientôt harcelés par la start-up BB+ et son offre numérique : le «bébé portable» et le «nichon connecté», des substituts à la parentalité dite « naturelle ». La Maternité qui suit la grossesse est elle-même intéressée aux gains de la société BB+, et cherche à piéger le couple dans ce schéma funeste. C’est sans compter l’ange Gabrielle et la Bedonnette, dotées de leurs super-pouvoirs ancestraux…

«Sage-homme» est un album déjanté, qui emprunte à l’esprit libertaire des années 70 mais aussi aux codes du manga. L’humour y est décapant envers la société néolibérale et ses excès, toujours tendre envers ses acteurs. « Sage-Homme » s’adresse en priorité aux adultes mais ne comporte aucune scène contre-indiquée à des enfants. Il rend compte d’une conception égalitaire entre les parents, tournée vers le futur.

…une lecture indispensable avant de contribuer au peuplement de la planète ! »

( résumé consultable sur livre.fnac.com )

Les Nouvelles Éditions Place… Saint-Sulpice, vendredi 7 juin 19h.

Aucun « sulpice » n’est prévu vendredi prochain à 19h, beaucoup de plaisir au contraire, sur le stand des Nouvelles Éditions Place (501) au marché de la poésie. Nous nous adonnerons Philippe et moi à des lectures de Fantasmagories à 4 mains et à deux voix… parmi de nombreux gosiers et oreilles à satisfaire : les vôtres peut-être? Merci à Cyrille Zola-Place de nous offrir cette belle occasion. Ce livre lui doit beaucoup.

flyerMarcheDeLaPoesieFantasmagories200

37e édition du marché de la poésie du 5 au 9 juin 2019, place Saint-Sulpice dans le 6e à Paris. Entrée libre.

À défaut de vous déplacer ce jour-là, procurez-vous le livre sur agneslanchon.com

Couple royal antique

Selon Saint-Exupéry, « Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction »: vers la gauche? Las, ils ne s’aiment plus depuis longtemps ces deux-là! Mais leur couple tragicomique a marqué les esprits en 2007 à travers la défaite de Ségolène Royal, qui devait ouvrir la voie, royale et néanmoins présidentielle, à François Hollande en 2012.

Ils ne regardent pas ensemble dans la même direction, ni ne se regardent: Antoine, Petit Prince abîmé en mer, peut se rendormir tranquille loin des requins de la politique.

numerosoft.fr où vous trouverez le seul thème de François Hollande pour l’instant.

Le couple Macron sur Numerosoft

coupleBrigitteMacronPas ce qu’il y a de plus simple d’être Madame ou Monsieur Macron en ces temps de gilets jaunes… Bon mais les voilà premiers de cordée en matière de couples traités par Numerosoft. D’autres suivront, ils s’inscrivent dans l’évolution de votre site de numérologie préféré.

Brigitte : ses nombres
Emmanuel : ses nombres
et leur couple.

Venez échanger avec le couple Bouget-Lanchon à ce sujet, comme sur « Fantasmagories à 4 mains », la bande dessinée ou les sketchs désopilants au théâtre, au SoBd à partir de demain et jusqu’à dimanche soir, espace des Blancs-Manteaux dans le Marais à Paris. Au plaisir…