États Généraux du Dessin de Presse 2019

logoEGDPForts du succès de la première édition en 2018 à l’Unesco, les EGDP (États Généraux du Dessin de Presse/Cartooning Global Forum) se préparent à la deuxième édition du 2 octobre à la Mairie de Paris. Cette initiative originale, qui s’inscrit dans les Objectifs de Développement Durable (ODD) 2030 de l’ONU, a pour dessein que les acteurs du dessin de presse élaborent des recommandations à partir de leur expérience de terrain.

0DD5egaliteSexes

Voici les trois recommandations rédigées à la suite des EGDP 2018 dans le cadre de l’ODD5 sur l’égalité entre les sexes, sachant que les ODD4 (éducation de qualité), ODD10 (inégalités réduites) et ODD16 (paix, justice et institutions efficaces) ont également été pourvues:

  • Favoriser les représentations non genrées et questionner les cultures de genre, par le dessin de presse.
  • Sensibiliser les jeunes publics sur le fait que tous, garçons et filles, sont capables de dessiner des sujets d’actualité et de presse, qu’ils y sont encouragés, et que la société en a besoin.
  • Renforcer la promotion de l’égalité de genres en favorisant des événements avec des intervenants dessinateurs mixtes lors d’événements publics.

À mon échelle de petite fourmi dessinatrice, j’y contribue avec mes interventions pédagogiques (Mairie de Paris, Cartooning for Peace, Bnf-Estienne): en me montrant professionnelle comme dessinatrice en interaction avec les enfants; en représentant de nombreuses femmes dans mes dessins au tableau, ainsi que des personnes peu ou pas genrées; en encourageant les filles à dessiner, mais surtout à s’exprimer aussi fortement que les garçons au sein du groupe…

Enfin à voir sur le site des EGDP, le reportage de l’édition 2018 par la très belle artiste Sandra Wis dont l’humanisme et le talent n’ont d’égal que la longueur des cheveux (blancs comme les miens tel est le secret…).

Publicités

Cartooning Global Forum

Cartooning-Global-Forum-brochuresLe 3 octobre à la Maison de l’Unesco, pile entre les deux week-ends de Saint-Just, eurent lieu les États Généraux du Dessin de Presse avec des intervenants du monde entier. La parole fut fluide, minutée par le Suisse et steward Jérôme Liniger (accessoirement dessinateur). On disposait d’une journée pour sauver le dessin de presse d’une disparition pure et simple… sur un mode ultra cool !

Les Humoristes, France-Cartoons, Le Crayon étaient représentés. En une minute ou presque, chaque participant était tenu de réfléchir à des recommandations façon ODD 2030 (objectifs de développement durable) à partir de son expérience de terrain. versoflyerHumUnescoPerso j’étais bien planquée au milieu de la salle, simple auditrice à écouter le camarade Pakman parler des ateliers de dessin de presse qu’il propose aux enfants des écoles… quand soudain, mais oui, on me demande de m’y coller moi aussi pour une minute ! C’était fluide, je vous dis !

J’expliquai donc que je recourais au journaux gratuits pour cet atelier imaginé par ledit Pakman, que dès lors il fallait commencer par apprendre aux enfants à isoler la pub des articles proprement dits. Les crobards de Catherine Créhange l’attestent (presque), merci Catherine :croquisCréhangeLa journée se termina à l’Hôtel de Ville de Paris, dans la salle Tignous inaugurée six mois plus tôt. Chloé Verlhac ayant imprimé la journée de sa patte, cette conclusion était logique. Il paraît que les réunions sont plus rigolotes avec ces dessins de presse/de fresque. Sûr qu’on va en généraliser la pratique…

salleTignousPhoto de Luce Mondor (Madame Trophée Presse-Citron), merci !