Louis Armstrong sur Numerosoft

ArmstrongLouis Armstrong chante « What à wonderful world » en 1967: allez-y écouter on ne s’en lasse pas, 11 septembre 2001 ou pas… Chanter pour un trompettiste, c’est l’occasion de souffler un peu si j’ose dire, de reposer les muscles des lèvres si durement sollicitées.

Pour les nombres, c’est par là que ça se passe: numerologie/articles-des-newsletters

numerosoft.fr

Publicités