Le Ridiculosa ne tue pas

couvRidiculosa25 …bien au contraire : Ridiculosa est une revue annuelle pleine de vie concoctée par l’EIRIS (Équipe Interdisciplinaire de Recherche sur l’Image Satirique) avec le concours de l’université de Bretagne. Je tiens mon exemplaire en main, un livre soigné tant dans le choix des illustrations, en couleur, que dans les textes et la maquette. dessinVuilleminIl s’agit du numéro 25 qui rend compte essentiellement de la journée de recherche du 22 mars 2018, à la bibliothèque François Mitterrand, portant sur l’articulation entre image satirique et bande dessinée. Des historiens et spécialistes se sont relayés tout au long de la journée à travers des angles très variés. Voici le dessin qu’en a fait Vuillemin pour l’invitation… le feutre (ou le pinceau) à la main, et les pieds dans le plat: ça fait du bien! Ils se sont lancés avec Yves Frémion dans une discussion endiablée et passionnante à suivre. Nous étions lui et moi les artistes invités à témoigner. Pas d’impro en ce qui me concerne : j’avais bossé mon sujet sous la direction bienveillante de MmontageSatelliteartine Mauvieux,  avec au final Le satellite satirique, ce drôle de dispositif auquel j’ai recouru pour bâtir mon exposé…

Plus d’infos: sommaire, résumés (trilingues!) des articles et bon de commande sur le site de l’EIRIS.

Publicités

Fantasmagories à 4 mains

Entre deux expos ( Paris en novembre 2017 et Saint-Just-le-Martel les 10 jours qui viennent ), voici le bouquin intitulé « Fantasmagories à 4 mains » et sous-titré « amour, textes et desseins » ! Et dans le bouquin, en plus des 70 dessins, il y a 70 vrais morceaux d’écriture, conçus après coup et à quatre mains avec Philippe Bouget. Martine Mauvieux s’est fendue d’une préface et d’une introduction, grand merci à elle.

Si,- malheureux que vous êtes ! -, vous ne comptez pas venir à Saint-Just ( non loin de Limoges ) où je serai les deux prochains week-ends, il vous reste en dehors de la corde pour vous pendre : mon site avec sa « boutique », ou encore :

La librairie indépendante L’herbe rouge 1 bis rue d’Alésia dans le 14e à Paris, ainsi que Le Genre Urbain, 60 rue de Belleville dans le 20e, L’arbre à lettres 62 rue du faubourg Saint-Antoine et Le cabanon 122 rue de Charenton, dans le 12e.

Et d’autres opportunités à venir…